Quelles aides financières peut-on avoir pour les travaux de maçonnerie ?
in Maçonnerie

Quelles aides financières peut-on avoir pour les travaux de maçonnerie ?

Les travaux en bâtiment, qu’il soit question de construction, de réfection ou de rénovation, se font souvent à des coûts très élevés. Il est donc parfois nécessaire de trouver une aide financière pour mieux supporter le poids économique de ces travaux. Pour cela, il faut savoir qu’il existe des services et des dispositions mises en place par l’État pour apporter une aide financière aux ménages. Retrouvez ici quelques aides financières pour les travaux de maçonnerie

Quels sont les différents types d’aides financières pour les travaux de maçonnerie ?

Pour inciter les propriétaires et les locataires de bien immobilier à mener des travaux de rénovation ou de construction, l’État a mis en place des stratégies. Des agences et des services décentralisés ont été mis sur pied pour vous venir en aide financièrement lors des travaux de construction. Ces apports peuvent être une subvention versée en espèce qui couvre un certain taux du coût des travaux. Dans ce cas, on parle d'aides financières directes. Par ailleurs, les aides financières peuvent aussi consister à un allégement d’impôts ou à une exonération, c’est ce qu’on appelle les aides financières indirectes. Pour chaque type d’aide, il existe des critères et dispositions qu’il convient de connaître.

Les aides financières directes

Pour les travaux de maçonnerie, vous pouvez bénéficier des aides financières directes suivantes.

L’ANAH

L’Agence National pour l’Amélioration de l’Habitat peut vous aider à alléger le coût de vos travaux de rénovation. L’aide peut aller de 10 % à 30 % voire 50 % du coût global des travaux. Il faut cependant noter que le programme « habiter mieux » de l’ANAH classe les ménages en plusieurs catégories. On a la catégorie des personnes avec des « ressources très modestes » et la catégorie avec des « ressources modestes ». Outre cette catégorisation, il faut occuper le logement pendant plus de 15 ans, le chantier doit être réalisé par un professionnel dans le domaine du bâtiment et le bâtiment doit n’avoir pas reçu d’aide de l’État depuis plus de 10 ans.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Pour en bénéficier, vous devez être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Cette réduction est estimée à 8000 euros pour les célibataires et 16 000 euros pour les personnes mariées avec 400 euros de plus si vous avez la charge d’un enfant.

Les aides des Collectivités Locales

La décentralisation a confié un certain nombre de compétences aux collectivités. Ainsi, les aides des collectivités peuvent directement être mises en lien avec les aides nationales. Cependant, cette aide n’est pas la même partout en France. Pour donc connaître les dispositions dans votre département, région ou commune, visitez le site de la FAIRE.

L’éco-prêt à taux zéro

Il ne s’agit guère des prêts classiques, mais d’une avance que vous pouvez recevoir pour procéder à des travaux. Il est sans intérêt et sans condition. Cette disposition concernait seulement les travaux de rénovation énergétique, mais depuis 2019 elle prend en charge beaucoup plus de travaux.

L’aide la Caisse de Retraite

Les retraités ont la possibilité de solliciter leur caisse de retraite qui peut leur venir en aide. Ils peuvent se renseigner auprès de leur caisse de retraite pour savoir quelles sont les modalités pour pouvoir bénéficier de ces aides pour les travaux de maçonnerie.

Le chèque énergie

C’est une disposition prise par l’État pour venir en aide aux personnes avec des ressources faibles souhaitant mener des travaux de rénovation. L’État envoie directement le chèque, il n’y a pas de démarches à faire.

Les Direction départementales des territoires et de la mer DDTM

Si votre logement est insalubre, vous pouvez faire appel à la Direction départementale des territoires et de la mer. En cas de travaux de rénovation, cette aide peut vous permettre d’économiser sur les dépenses de démolition. Elle est fixée à 215 euros par mètre carré et à 5 300 euros par maison. Pour bénéficier de cette subvention, les travaux doivent d’abord être faits au niveau de votre résidence principale. Ensuite, il faut y habiter depuis plus de deux ans. Après, il faudra qu’un arrêté préfectoral juge votre habitat insalubre, mais réparable. Enfin, vos ressources ne doivent pas dépasser le plafond fixé par la Direction départementale auquel votre logement est lié.

Les aides Action Logement

Il s’agit d’une disposition très récente qui a vu le jour dans le contexte de coronavirus. Elle vise plus les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite souhaitant procéder à des travaux d’adaptation de leur logement.

Les aides financières indirectes

Pour ce qui est des aides indirectes, elles se présentent comme suit.

L’exonération des taxes foncière

Existant seulement dans certaines communes, l’exonération de la taxe foncière concerne les personnes âgées de plus soixante-quinze ans au moment de l’application de cette mesure. L’exonération peut aussi concerner les bâtiments construits avant 1989. En général, l’apport peut aller de 50 % à 100 % pour une durée de 5 ans. Pour en savoir plus, vous pouvez vous renseigner au niveau de votre mairie.

La TVA à taux réduit

Normalement fixé à 20 %, la TVA peut être réduite à 5,5 % voire 10 % grâce à cette disposition. Pour en bénéficier, il faut être éligible aux dispositions du CITE et habiter le logement depuis plus de deux ans.

En définitive, voilà comment se présentent les différentes aides pour les travaux de maçonnerie. Toutefois, pour mieux supporter le poids des travaux, vous pouvez en même temps solliciter plusieurs services. Il est possible par exemple de cumuler l’aide de l’ANAH avec le crédit d’impôt sur la transition écologique. Il est aussi possible de cumuler un crédit d’impôt sur la transition écologique et l’aide de l’ANAH en plus d’un crédit d’impôt à taux zéro.

Post Comment